Random Post: MONSIEUR, MESDAMES
RSS .92| RSS 2.0| ATOM 0.3
  • Home
  • A propos de l’auteur !
  • Press, commentaires des lecteurs.
  •  

    Quand la religion entrave la liberté d’être.

    photo couché de soleil thailandeLa musique suinte une ultime goutte d’élixir afin que périssent les pleurs de mort juste avant d’accrocher la vie.
    Elle est voix qui hurle sa pénitence, arrachant à jamais les chaînes qui la maintenaient comme  source d’existence.
    Des chaînes qui grincent, entre une corde usée et la fluidité d’une soprano gémissante.
    Elles éclatent, gerbe d’étincelles d’une coulée de lave qui oscille entre le carmin et le sombre d’un ciel noyé dans  son encre .
    Elles éclatent livrant à nu des blessures refermées sous les clous de leurs vérités.
    Elles éclatent et ensevelissent à jamais la douleur pour gagner la « liberté ».

    Celle qui  se croyait vraie dans le désert quand il murmure l’infini.
    Celle qui se croyait vraie dans  l’océan quand il oublie l’horizon.
    Celle qui se croyait vraie dans les neiges éternelles quand elles rejoignent l’essentiel .

    Elle trace la dernière note de sa symphonie, inachevée depuis  toujours.
    Elle se tient debout, les pieds au bord de l’abysse pour bientôt envahir ses profondeurs et s’attacher de mille liens invisibles et purs.

    La croyance, comme une anti-liberté, au-delà de l’apprentissage des dogmes établis, juste parce qu’une image imprime sa trace sur un enfant fragile.
    Elle s’incruste, comme les clous de la crucifixion, enfermant la souffrance sur elle-même.
    La liberté se croit vécue parce qu’en dehors de l’être, atteignant l’extrême, par recherche d’éternité.
    Elle est son opposé en son for intérieur, saisissant sa conscience dans un pieu, puis deux, puis trois, puis quatre, qui se déracinent enfin, pour que le flot de la condamnation s’écoule et se tarisse.

    Celle qui a jeté un jour son voile sombre, celui de la culpabilité sur l’essentiel de l’homme : le « nous » de la création qui est lui dans l’harmonie

    2 Responses to “Quand la religion entrave la liberté d’être.”

    1. L’humain est un être religieux

      il ne faut pas monopoliser la foi dans la bible, dont les religions sont des religions de mort pour plus de la moitié du contenu.

      La foi c’est ce qui fait l’homme.

      D’ailleurs le matérialisme athée a-t’il produit une meilleurs humanité ?

      le constat est cinglant.

      20% qui mangent et 80% du reste du monde qui est pataugent.

      • kate dit :

        Merci de prendre le temps de lire mes articles. Mais celui ci ne se réclame en rien de monopoliser la foi dans la bible ? Dire  » quand la religion.. » veut bien dire que cet écrit n’est en rien universel , il est témoin d’une forme d’entrave dans le cas d’une image déviante recue . Quant au matérialisme athée lisez mon article sur la haine et vous verrez que je fais justement le constat d’échec de ce dernier. Un constat de haine primaire et dangereuse qui se rajoute à celui que vous spécifiez .

    Leave a Reply