Un livre et son histoire

bambouIl était une fois un livre .

Dans sa couverture aux couleurs d’un bambou discret, il gardait ses mots au chaud, ceux que son auteur n’avait pas encore vu finis. Ces mots doués d’émotion, il les avait écrit entre bonheur et souffrance, les confiant à une fée quand ce n’était qu’une sorcière. Il les avait confiés palpitant d’espoir, celui qu’il ne pouvait encore trouver seul.

La fée ne se servait jamais de sa baguette magique. Mois après mois, elle laissait les mots s’installer tout seul dans leur couverture. Eux n’avaient besoin que de quelques étincelles pour les guérir de leur fautes, celles dont les soeurs avaient investi l’auteur pour longtemps. Mais la fée sans rien dire avait transformé les étincelles en crapauds, cachés dans la couverture.

Le jour de sa naissance, le livre avait été privé de son auteur qui criait son attente au milieu de la foule, se réclamant d’intimité pour découvrir ses mots.

Alors jours après jours sont apparus les crapauds blessants que les lecteurs libéraient. Les mots avaient gardé leur force, ils se sont calfeutrés dans leur couverture, afin de se protéger de la sorcière et de  l’assassiner pour naitre un jour autrement.

Si vous voulez les aider à voir le jour un mois prochain, prenez ce livre au prix de ses crapauds pour soutenir la puissance des mots qui ne doivent pas mourir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *